Pâtes « avoine » à la chinoise

IMG_20151010_151755

Ou recette très réconfortante du vendredi soir… (allez, d’accord pour dimanche aussi, mais c’est parce que j’ai prévu une autre recette réconfortante pour dimanche…. sweeter !). A priori avec les ingrédients du placard – mais nous n’avons pas tous le même placard, j’en conviens – très simple et surtout succulente… Si on aime les saveurs asiatiques, on est servi. Et comme vous le savez peut-être, c’est complètement mon cas, une cuisine que je savoure même sur le pouce ou en guise de salade de nouilles plus hivernale.

Le choix des pâtes « avoine » (c’est leur nom, lié à leur forme, mais elles sont complètement au blé) provient d’un jour récent où j’ai lorgné sur l’assiette de mes amis qui s’étaient préparé ces pâtes, j’en avais tellement envie que j’ai cherché rapidement comment les agrémenter. Mais, évidemment, elles sont substituables à n’importe quelles macaroni, coquillettes, pâtes lettres (arf, on en a tous mangé un jour !), voire spaghettis ou tagliatelles.

Les légumes sont de saison, carottes, poireaux, champignons (des frais cueillis en forêt seraient encore meilleurs ! Soit-disant, on en trouve maintenant… 😉 ). On retrouve la base des sauces de la cuisine asiatique avec la sauce soja, mais aussi la sauce Worcestershire – aigre-douce et piquante (est-ce que vous aussi, vous avez toujours prononcé Vorcestaire ? Ben non, en fait il manque une syllabe. Un clin d’œil à mon amoureux parfait, le seul à le prononcer parfaitement à ma connaissance, soit Weursteurchailleure… Voilà). Beau mariage anglo-chinois ! Non, pas mon amoureux et moi, la sauce.

Ou sino-saxon ?

Recette savourée avec mon divin de cousin, qui a beaucoup aimé cette petite cassolette, en a repris et m’a remerciée à coup de film suspect mais classique… Mais aussi une note particulière aux jolis bols dans lesquels je l’ai servie, qu’une tout aussi divine amie m’a rapporté d’Espagne…

Bref, tout y était !

Je vous souhaite de la savourer autant que moi….


Ingrédients – Pour 4 portions

Pâtes :

  • 1 cup (250 ml) – poids non cuit de pâtes « avoines » ou toute pâtes petites type macaronis, coquillettes, etc.

Sauce :

  • 1 cs de fécule de maïs – Maïzena
  • 1/3 cup (80 ml) d’eau
  • 1 cs de cassonade
  • 1/2 cup (125 ml) de sauce soja – Au début, j’ai pensé que c’était trop mais finalement c’est bien ce qu’il faut

Légumes :

  • 3 poireaux
  • 1 oignon
  • 2 gros champignons de Paris
  • 2 carottes
  • 1 CS (voire 2) de sauce Worcestershire
  • 1 CS d’huile d’olive
  • Ail en poudre
  • Une poignée de graines de sésame – ou Gomasio

 


Préparation

  1. Commencez par faire cuire les pâtes
  2. Préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients (fécule, eau, cassonade et sauce soja)
  3. Épluchez les poireaux, retirez la couche supérieure et les verts (mais gardez tout pour un super bouillon !), coupez-les en 2 dans le sens de la longueur. Passez-les sous un filet d’eau en faisant un peu « éventail » pour être sûr d’éliminer toute la terre (technique de mon frangin, c’est béton !)
  4. Émincez les poireaux et l’oignon, mettez-les à cuire dans un faitout quelques minutes, ajoutez 1 CS d’huile d’olive, bien remuez et cuire jusqu’à ce que les légumes deviennent tendres
  5. Ajoutez la sauce Worcestershire
  6. Pendant ce temps, épluchez et râpez les carottes, émincez les champignons, et ajoutez l’ensemble dans le faitout
  7. Ajoutez la sauce et laissez cuire 10 min de plus en remuant bien
  8. Servez en saupoudrant de graines de sésame

IMG_20151010_151737

Publicités