Granola au millet, amandes et figues {vidéo}

IMG_20150902_095635

IMG_20150906_162417~2

IMG_20150906_155946

 

Pour mon dernier week-end en Pays Plat, j’avais envie d’une dernière petite vidéo avec un parfait amoureux en guise de réalisateur. Je suis particulièrement branchée « petit déj » ces derniers temps, dans le but de me pencher sur une recette mettant sympathiquement en scène les graines de chia (Ouasine, si tu me regardes) – et la recette est trouvée, les photos sont prises, article à venir. En même temps, je n’ai besoin d’aucun défi pour être « branchée petit déj », je le suis absolument tout le temps. Le moment que je préfère, comme beaucoup (très souvent, quand on lit un article de porridge, granola, smoothie bowl, wouatiouwouante… l’auteur commence par « Le petit déjeuner est le moment de la journée que je préfère »), je me suis donc efforcée de NE PAS introduire ce billet de la même façon !

Dans cette recette, j’utilise ce que j’ai nommé généralement dans la vidéo flocons de céréales. Il se trouve que j’ai trouvé ici aux Pays-Bas un mix de flocons de teff (vlokken teff, si ça vous intéresse), de sarrasin (boekweitvlokken, si vous êtes bilingue) et de riz (rijstvlokken) ; l’ensemble est mixé et ressemble un peu aux flocons de pommes de terre de la purée Mousl**. Cependant, j’ai aussi testé avec des flocons d’avoine, c’est parfait aussi.

Personnellement, ce que j’aime par-dessus tout, c’est que ça croustille. Ce sont les gros « crunch » que l’on trouve généralement dans les paquets industriels (j’ai même une technique, je secoue la boîte : par l’effet magique des lois de la nature, les miettes tombent au fond et les gros morceaux restent évidemment en surface. Et là je me sers 😀 ). L’avantage de ce granola est donc que l’on peut modeler les pépites à la taille souhaitée ! Le secret réside dans le fait de les casser en milieu de cuisson à la fourchette et de les remettre à cuire quelques minutes. En refroidissant, les céréales s’assèchent et durcissent. Le deuxième secret est celui du millet. Un secret de croustillant, soufflé par ma copine Véro, il y a quelque temps !

Le troisième secret, je n’utilise que le sucre naturel du miel (vous pouvez utiliser du sirop d’érable, sirop d’agave, tout simplement du sucre roux – mais alors ajouter de l’eau – ou une crème de dattes que je viens de découvrir en mixant des dattes avec leur eau de trempage).

Et pour finir, l’association d’eau de fleur d’oranger et cannelle finit d’embaumer la maison aux saveurs orientales !

Vraiment, ce granola est le plus abouti de tous ceux que j’ai pu réaliser et déguster…


Ingrédients pour 2 pots

(ou 1 pot et le reste tout de suite à la grosse cuillère selon que vous vous appelez Guill* et An*…)

  • 40 g de flocons de céréales (avoine, riz, sarrasin, épeautre… le tout c’est qu’ils soient les plus petits possible !)
  • 50 g de millet (rincé mais non cuit)
  • 30 g de son d’avoine
  • 30 g d’amandes entières
  • 15 g de graines (tournesol + sésame)
  • 40 g de figues séchées (chacune coupée en 6 exactement)
  • 1 cc de cannelle
  • 2 cs de miel
  • 3 cs d’eau + 1 cs d’eau de fleur d’oranger
  • 1 grosse pincée de sel (pour être honnête, 1/3 cc dans mon cas…)

 


Préparation

  1. Préchauffez le four à 160°C.
  2. Mélangez tous les ingrédients secs, y compris le sel, dans un saladier et bien remuer.
  3. Dans un petit bol, fouettez le miel, l’eau et la cannelle (elle s’incorpore difficilement mais on y arrive !)
  4. Verser le contenu de ce petit bol dans les ingrédients secs, mélangez à la fourchette et appuyez un peu pour que tout soit imbibé. Ça ne doit pas être trop humide non plus, l’ensemble reste très friable.
  5. Renversez la préparation sur une plaque de four, tassez de façon uniforme, le tout reste collé et doit faire environ 1,5 cm d’épaisseur.
  6. Mettre à cuire 10 min (ça dépend toujours des fours !! Regardez quand c’est doré), sortir la plaque, concassez un peu avec une fourchette pour former de grosses pépites (laissez-les encore un peu grosses, elles seront sans doute plus petites pour finir) et remettre à cuire 15 min environ.
  7. Sortez la plaque et laissez complètement refroidir, le mélange peut sembler encore un peu « moelleux » mais il va se durcir et devenir on ne peut plus croustillant…

 

IMG_20150906_162711 IMG_20150906_162724

IMG_20150902_095727

 

Publicités