Tomates au riz de Mamie {recette en pas à pas}

 

Ou Tomatori, devrais-je dire….

Ma grand-mère est d’origine parisienne (et non pas japonaise), est-ce cela qui explique qu’elle mange un peu les voyelles ? Je ne sais pas… En plus, les voyelles, ça ne se mange pas. Toujours est-il qu’on aime l’entendre nous parler du K’bio (cabillaud), du m’lon (melon), du makro (maquereau), des bakatri (bacs à tri) et des Tomatori. Oui pour ces derniers, elle « dit bien » 🙂 Mais vu que nous nous sommes habitués à cette digestion de voyelles, nous ne sommes plus sûrs de la réelle segmentation…

Alors ces fameuses Tomates au Riz (majuscules !) sont devenues une tradition anthologique que nous lui demandons chaque fois que nous nous rendons chez elle dans sa Provence (heureusement pour elle, nous habitons loin !). Et chaque fois, je prends des photos, je lui demande les mesures (« oh tu sais, je fais à l’œil ! ») mais arrivée au 3/4 de la recette, je la regarde, je l’observe, je l’admire, puis… je me délecte de ses tomates. Et j’oublie. J’oublie de noter les quantités, j’oublie de prendre la suite en photo, j’oublie de la partager, j’oublie tout.

Une sorte d’envoûtement, ou un secret bien gardé pour lequel cet oubli était peut-être juste un acte manqué. Mais cette fois, ENFIN j’ai réussi à tout prendre : photos, mesures, final. Moi en tenue de nuit au petit matin, Mamie prête dans sa cuisine. Ouf. Et si le secret est dévoilé, la recette sera perpétrée. Finalement, quoi de mieux ?

Question déco, j’espère que vous admirerez la table en formica jaune, les assiettes avec le soleil couchant et les oiseaux (35 ans que je les vois ! Vous n’imaginez pas comme je les aime…), la pâte à tartiner du petit déj de la petite sœur, et surtout, surtout, les jolies mains fines, élégantes et délicates de Mamie.

A son image.

Je vous laisse avec la recette illustrée…

 

Un peu de préparation…

 


Ingrédients, pour 5 grosses tomates :

  • 5 grosses tomates
  • 5 gousses d’ail
  • 1/2 oignon
  • 1/2 botte de persil frais
  • 5 grosses cuill. à soupe de riz (cru)
  • 5 cuill. à soupe d’huile d’olive (+ un peu pour la cocotte)
  • 1/2 verre d’eau
  • Sel, poivre

Passons aux choses sérieuses…

  1. Une fois que les tomates sont lavées, on coupe un chapeau, on retire l’intérieur des tomates avec une cuillère et on réserve la pulpe dans un saladier

2. On sale un peu l’intérieur de chaque tomate, que l’on renverse sur une assiette (pour les faire dégorger un peu) le temps de préparer le reste des ingrédients

3. On écrase les gousses d’ail au presse-ail et on coupe l’oignon en tout petits cubes, que l’on mélange et réserve dans un bol

4. On cisèle le persil et réserve aussi

5. On reprend alors chaque tomate, on commence par…

a) Mettre 1 CS de riz cru, 1 CS d’huile d’olive, un peu de pulpe de tomate, 2 CS d’ail/oignon, 2 CS de persil et on referme le chapeau

b) On met un peu d’huile d’olive dans une cocotte allant sur le feu (l’idéal selon Mamie : une cocotte en fonte) et on place les tomates

c) On verse 1/2 verre d’eau dans le fond de la cocote (pour ne pas que l’huile brûle), on sale et poivre si l’on veut, et on met à cuire pendant 30 min à couvert (ou au four pendant environ 35 min)

« Il faut que ça cuise tout doux car il faut que le riz ait le temps de gonfler, tu comprends ? »

Les tomates vont alors rendre du jus, elles vont se compoter dans l’huile d’olive, le riz va un peu déborder, elles ne sont plus se tenir, se câliner entre elles, se réchauffer, s’attendrir….. et moi, j’adore. Je ne vous parle même pas du petit bout de pain au levain qu’on trempe alors directement dans la cocotte…. Je succombe.

MERCI MAMIE !

Publicités