Gnocchis de potiron {sans gluten}

img_20160205_134110.jpg

 

Cette recette a été un véritable coup de foudre pour moi. J’ai toujours pensé que les gnocchis étaient très difficiles à réaliser, à rouler… Un peu découragée d’avance, j’ai longtemps mis de côté l’idée d’en faire alors que j’adore ça. Lorsque j’ai vu une recette de Gnocchis sans gluten à la courge, j’ai tout de même voulu essayer, non sans doute, à la fois sur ma capacité à former ces petites choses striées et sur la possibilité de les confectionner avec autre chose que de la pomme de terre.

Nenni !

C’est extrêmement simple à réaliser, rapide et…. TELLEMENT BON ! Je regrette d’avoir attendu si longtemps pour m’en faire, même à moi seule (je veux bien en manger 5 fois pour le coup).

Je m’excuse d’ailleurs pour la qualité et le design des photos : je ne pensais pas du tout publier cette recette, j’ai donc simplement pris rapidement mon assiette en photo, lors d’une pause déjeuner, elles mériteraient d’être largement mieux présentées… Mais finalement, je fais le choix de vous livrer la recette avec des photos pauvres plutôt que de ne pas la faire connaître !

Quelques avertissements ou suggestions :

– Il ne faut pas s’attendre à les réaliser comme on le ferait avec de la pomme de terre : la courge reste un légume, la texture sera alors celle d’une purée crémeuse, et non pas d’une pâte épaisse.

– Conséquence de ce point : on ne peut pas obtenir les stries des vrais gnocchis roulés à la fourchette (sauf si l’on rajoute beaucoup de farine mais on perdra alors sans doute bien davantage le goût de la courge) : on forme une boule avec 2 cuillères et on poche cette boule dans l’eau bouillante. La boule cuit, se durcit et ne se dissémine pas dans l’eau.

– Ne pas négliger la crème, qui apporte beaucoup d’onctuosité aux gnocchis, mais à essayer peut-être avec de la sauce tomate ?

– Pour tout vous dire, j’ai râpé un peu de truffe dessus (très gracieusement offerte par Paco), tel un vrai bon plat italien… C’était DIVIN !

 


Recette pour 4 personnes :

  • 600 g de potiron (ou potimarron)
  • 150 g de farine de riz ou de châtaigne
  • 1 œuf
  • 50 g de fromage râpé (dans mon cas du Gouda vieux, sinon Pecorino ou Parmesan)
  • Muscade (au goût)
  • Sel, poivre
  • Grains de poivre 5 baies
  • 20 cl de crème de soja

Préparation :

  1. Lavez et éplucher le potiron (si vous choisissez un potimarron, inutile de l’éplucher), coupez la chair en dés et faites cuire dans l’eau bouillante ou à la vapeur, jusqu’à ce que les dés de courge soient tendres – environ 15 min
  2. Écrasez la courge au presse-purée, ajoutez l’œuf, la farine et le fromage râpé, du sel, du poivre et de la muscade. Mélangez bien et ajustez l’assaisonnement suivant vos goûts. Attention : la texture reste celle d’une purée, qui n’est pas compacte du tout ! Ne prenez pas peur, elle va durcir une fois pochée dans l’eau bouillante…
  3. Faites chauffer une casserole d’eau salée.
  4. Façonnez des petits boulettes entre 2 cuillères à soupe avec la purée de courge et laissez-les tomber dans l’eau bouillante. Elles sont cuites lorsqu’elles remontent à la surface (environ 5 min).
  5. Retirez-les avec une écumoire et placez-les au fur et à mesure dans une poêle avec la crème.
  6. Réchauffez doucement l’ensemble de la poêle, saupoudrez de quelques grains de poivre 5 baies et d’un peu de fromage râpé supplémentaire (Oui il y en a déjà dans les gnocchis mais… quand on aime le bon fromage, on ne compte pas !)

 

En parlant de Gouda vieux, je pars rejoindre mon amoureux… 😀

 

img_20160205_133710.jpg

img_20160205_134049.jpg

Publicités